Defence reçoit l’approbation de la FDA aux États-Unis pour l’essai clinique de phase I avec ACCUTOX® ciblant les tumeurs cancéreuses solides

Dec 10, 2023 | Communiqué de presse

Vancouver, C.-B., Canada, 11 décembre 2023 – Defence Therapeutics Inc. (« Defence » ou la « Société »), (CSE : DTC, USOTC : DTCFF, FSE : DTC), l’une des principales entreprises de biotechnologie canadiennes œuvrant dans le domaine de l’immuno-oncologie est heureuse d’annoncer que la FDA aux États-Unis a donné aujourd’hui son autorisation « L’étude peut commencer » à sa demande de drogue de nouvelle recherche (DNR) pour un essai clinique de phase I sur l’ACCUM-002TM Dimer CDCA-SV40, communément appelé « AccuTOX® », en tant que molécule anticancéreuse injectable, dans le traitement des tumeurs cancéreuses solides. L’approbation accordée à AccuTOX®, le premier traitement chef de file de la société, marque une autre étape importante des progrès de Defence dans le secteur de l’immuno-oncologie.

Le succès de la présentation de la demande et de l’évaluation de la sécurité par la FDA aux États-Unis de notre protocole intitulé « Essai clinique de phase I sur l’ACCUM-002TM administrée par voie intratumorale en monothérapie et en combinaison avec Opdualag (doses fixes par IV), chez les patients présentant un mélanome non résécable, de stade IIIB à IV, réfractaires au traitement conventionnel ou en rechute » marque une étape importante dans notre stratégie d’entreprise s’appuyant sur une gamme de produits diversifiés. Aux côtés des traitements liés aux vaccins contre le cancer, AccuTOX® deviendra l’atout phare de Defence dans le domaine des produits thérapeutiques anticancéreux. Defence reste engagée dans sa mission de fournir des solutions aux besoins cliniques insatisfaits et de poursuivre ses objectifs en vue de devenir un chef de file mondial dans le développement de thérapies novatrices contre le cancer.

À propos d’AccuTOX®

AccuTOX® est un dérivé de la molécule de la chaîne principale initiale d’Accum®. Elle était conçue à l’origine pour divers processus cellulaires, y compris les membranes endosomales, afin d’altérer les mécanismes de transport intracellulaire, déclenchant des effets génotoxiques, bloquant des mécanismes de réparation de l’ADN, et provoquant la mort cellulaire immunogène pour stimuler le système immunitaire. L’utilisation d’AccuTOX® dans les modèles animaux précliniques avec le lymphome à cellules T, le mélanome ou le cancer du sein, sous la supervision du Dr Moutih Rafei, conseiller scientifique en chef de Defence, a eu pour résultat de réduire la croissance tumorale chez 70 % des animaux traités présentant des réponses complètes. 

« Nous sommes très fiers, enthousiastes et impatients de débuter cet essai clinique de phase I dont l’objectif est de tester l’un de nos candidats thérapeutiques les plus avancés dans le traitement contre les tumeurs solides pour le bienfait des patients atteints du cancer. Defence est en train de devenir une entreprise de stade clinique », a ajouté Sébastien Plouffe, président-directeur général de Defence Therapeutics. 

L’objectif primaire de ce futur essai clinique de phase I est d’identifier la plage posologique la plus sûre afin d’administrer conjointement l’AccuTOX® et l’Opdulag®, un produit BMS contenant des anti-LAG3 et des anti-PD-1. De nombreux autres paramètres secondaires, y compris l’efficacité thérapeutique, seront surveillés chez les patients traités en préparation d’un essai clinique de phase II sur un ensemble de tumeurs. De plus amples détails concernant la phase I seront bientôt annoncés. 

D’après la firme Data Bridge Market Research, le marché du traitement des tumeurs solides était évalué à 209,61 milliards USD en 2021 et devrait atteindre 901,27 milliards USD d’ici 2029, enregistrant un TCAC de 20,0 % au cours de la période de prévision de 2022 à 2029.

À propos de Defence :

Defence Therapeutics est une entreprise de biotechnologie cotée en bourse œuvrant à la mise au point de vaccins et de produits de CAM de prochaine génération grâce à sa plateforme à propriété exclusive. Au cœur de la plateforme de Defence Therapeutics se trouve la technologie ACCUMTM, qui permet la délivrance haute précision d’antigènes vaccinants ou de CAM dans leur forme intacte aux cellules cibles. Il en résulte une efficacité et une puissance augmentées pour lutter contre des pathologies invalidantes comme le cancer et les maladies infectieuses.

Pour plus d’information :

Sébastien Plouffe, président-directeur général

T : 514 947-2272
Splouffe@defencetherapeutics.com
www.defencetherapeutics.com

Mise en garde concernant les informations « prospectives »

Ce communiqué comprend certaines déclarations qui peuvent être considérées comme des « déclarations prospectives ». Toutes les déclarations dans le présent communiqué, en dehors des énoncés de faits historiques, qui portent sur des événements ou des développements que la Société s’attend à voir se produire, sont des déclarations prospectives. Les déclarations prospectives sont des énoncés qui ne sont pas des faits historiques et qui sont généralement, mais pas toujours, identifiées par les mots « prévoit », « planifie », « anticipe », « croit », « compte », « estime », « projette », « potentiel » et d’autres expressions similaires, ou des événements ou conditions qui « vont », « pourraient », « peuvent » ou « devraient » arriver. Bien que la Société considère que les attentes exprimées dans de telles déclarations prospectives se fondent sur des hypothèses raisonnables, celles-ci ne garantissent pas la performance future et les résultats réels peuvent différer considérablement de ceux présentés dans les déclarations prospectives. Les facteurs qui pourraient mener à des résultats réels considérablement différents de ceux présentés dans les déclarations prospectives comprennent des mesures réglementaires, les prix du marché et la disponibilité continue de capitaux et du financement, ainsi que les conditions générales économiques, commerciales ou du marché. Les investisseurs sont avertis que de telles déclarations ne sont aucunement des garanties de performance future et que les résultats ou développements réels peuvent différer considérablement de ceux projetés dans les déclarations prospectives. Les déclarations prospectives se basent sur les croyances, les estimations et les opinions de la direction de la Société à la date de publication des déclarations prospectives. Sauf dans les cas où les lois applicables en matière de valeurs mobilières l’exigent, la Société n’est sous aucune obligation de mettre à jour ces déclarations prospectives lors du changement des croyances, estimations ou opinions de la direction ou d’autres facteurs. Ni la CSE, ni l’autorité de régulation du marché, tel que ce terme est défini dans les politiques de la CSE, n’accepte de responsabilité quant à la justesse ou à l’exactitude du présent communiqué de presse.