Accutox® de Defence réduit la croissance du cancer du poumon

Jan 10, 2024 | Communiqué de presse

Vancouver, C.-B., Canada, 10 janvier 2024 – Defence Therapeutics Inc. (« Defence » ou la « Société »), (CSE : DTC, OTCQB : DTCFF, FSE : DTC), l’une des principales sociétés de biotechnologie canadiennes œuvrant dans le domaine de l’immuno-oncologie, est ravie d’annoncer avoir testé avec succès une nouvelle préparation de son ACCUM-002TM Dimer CDCA-SV40, communément appelé « AccuTOX® », en tant que traitement anticancéreux pour les tumeurs établies dans le poumon. Ces résultats élargissent la portée d’application de l’AccuTOX® dans le traitement des tumeurs cancéreuses solides. 

AccuTOX® est une optimisation de la molécule Accum® et de la technologie de plateforme développée par Defence Therapeutics. Des études récentes ont montré que AccuTOX® a amélioré les propriétés thérapeutiques et élargi l’application aux produits thérapeutiques contre le cancer, ayant éliminé avec succès plus d’une douzaine de lignées cellulaires cancéreuses murines et humaines différentes. Lors de son administration initiale par voie intranasale, AccuTOX® a eu un impact remarquable sur le blocage de la croissance tumorale des nodules pulmonaires préétablis chez les souris. Toutefois, le médicament a été administré sous forme de gouttelettes nasales, ce qui représente une approche difficile à transposer en clinique. Ainsi, Defence a eu recours à un dispositif de nébulisation nommé « Système de nébulisation avec masque d’anesthésie » de la société Kent Scientific afin d’administrer son composé de la manière la moins invasive possible. Après de nombreuses études précliniques pour définir de multiples paramètres d’administration, une étude à dose maximale tolérée a révélé que le médicament est toléré par les rongeurs à une dose de 3 mg/kg. Administrée en monothérapie, AccuTOX® a inhibé la croissance des nodules pulmonaires. L’effet a été davantage augmenté grâce à l’association avec l’inhibiteur de points de contrôle immunitaires anti-PD1, comme le montre la Figure 1 ci-dessous.   

 

« Nous sommes très enthousiasmés par la puissance de notre composé phare, AccuTOX®. Ces études sont significatives, car elles montrent la polyvalence d’utilisation de ce médicament dans de nombreuses indications, en démontrant aussi comment des préparations ou des dispositifs de délivrance variés peuvent être utilisés pour cibler différents types/sites de tumeurs », a révélé Sébastien Plouffe, président-directeur général de Defence Therapeutics. 

AccuTOX® a récemment obtenu l’autorisation par la FDA aux États-Unis de débuter l’essai clinique de phase I chez les patients atteints d’un mélanome de stade IIIB à IV, tel que communiqué par la Société le 11 décembre 2023.  

D’après la firme Precedence Research, la taille du marché mondial des produits thérapeutiques contre le cancer devrait atteindre environ 393,61 milliards USD d’ici 2032, comparativement à 164 milliards USD en 2022, avec un TCAC de 9,20 % au cours de la période de prévision de 2023 à 2032. 

 

À propos de Defence :

Defence Therapeutics est une entreprise de biotechnologie cotée en bourse œuvrant à la mise au point de vaccins et de produits de CAM de prochaine génération grâce à sa plateforme à propriété exclusive. Au cœur de la plateforme de Defence Therapeutics se trouve la technologie ACCUMTM, qui permet la délivrance haute précision d’antigènes vaccinants ou de CAM dans leur forme intacte aux cellules cibles. Il en résulte une efficacité et une puissance augmentées pour lutter contre des pathologies invalidantes comme le cancer et les maladies infectieuses.

Pour plus d’information :

Sébastien Plouffe, président-directeur général

T : 514 947-2272
Splouffe@defencetherapeutics.com
www.defencetherapeutics.com

Mise en garde concernant les informations « prospectives »

Ce communiqué comprend certaines déclarations qui peuvent être considérées comme des « déclarations prospectives ». Toutes les déclarations dans le présent communiqué, en dehors des énoncés de faits historiques, qui portent sur des événements ou des développements que la Société s’attend à voir se produire, sont des déclarations prospectives. Les déclarations prospectives sont des énoncés qui ne sont pas des faits historiques et qui sont généralement, mais pas toujours, identifiées par les mots « prévoit », « planifie », « anticipe », « croit », « compte », « estime », « projette », « potentiel » et d’autres expressions similaires, ou des événements ou conditions qui « vont », « pourraient », « peuvent » ou « devraient » arriver. Bien que la Société considère que les attentes exprimées dans de telles déclarations prospectives se fondent sur des hypothèses raisonnables, celles-ci ne garantissent pas la performance future et les résultats réels peuvent différer considérablement de ceux présentés dans les déclarations prospectives. Les facteurs qui pourraient mener à des résultats réels considérablement différents de ceux présentés dans les déclarations prospectives comprennent des mesures réglementaires, les prix du marché et la disponibilité continue de capitaux et du financement, ainsi que les conditions générales économiques, commerciales ou du marché. Les investisseurs sont avertis que de telles déclarations ne sont aucunement des garanties de performance future et que les résultats ou développements réels peuvent différer considérablement de ceux projetés dans les déclarations prospectives. Les déclarations prospectives se basent sur les croyances, les estimations et les opinions de la direction de la Société à la date de publication des déclarations prospectives. Sauf dans les cas où les lois applicables en matière de valeurs mobilières l’exigent, la Société n’est sous aucune obligation de mettre à jour ces déclarations prospectives lors du changement des croyances, estimations ou opinions de la direction ou d’autres facteurs. Ni la CSE, ni l’autorité de régulation du marché, tel que ce terme est défini dans les politiques de la CSE, n’accepte de responsabilité quant à la justesse ou à l’exactitude du présent communiqué de presse.