La plateforme de technologie étendue et polyvalente Accum® de Defence se concentre sur les produits thérapeutiques contre le cancer

Sep 12, 2023 | Uncategorized

Vancouver, C.-B., Canada, 12 septembre 2023 – Defence Therapeutics Inc. (« Defence » ou la « Société »), l’une des principales entreprises de biotechnologie canadiennes, est heureuse d’annoncer qu’elle continuera à fournir des stratégies novatrices ciblant diverses indications associées à l’immuno-oncologie. 

Qu’il s’agisse d’anticorps, de vaccins cellulaires ou de produits thérapeutiques à base de petites molécules, le dénominateur commun de tous les développements de produits Defence est la technologie Accum®, une plateforme spécialement conçue pour améliorer et accroître stratégiquement l’efficacité de tout biomédicament existant contre le cancer. La technologie Accum® peut être exploitée pour concevoir une multitude de produits, y compris : i) des conjugués anticorps-médicaments (« CAM »), ii) des vaccins à base de protéines/cellules, et iii) la conception de petits chimiotypes anticancéreux.

Le programme Accum®-CAM

Les CAM ont été conçus à l’origine pour traiter le cancer du sein. Les régimes de traitement utilisés avec ces CAM nécessite habituellement des doses élevées, tandis que la réponse thérapeutique est limitée ou faible. En bio-conjuguant les CAM avec Accum®, Defence a démontré une puissance améliorée des CAM de 20 à 100 fois par rapport à celles disponibles sur le marché. Bien que Defence utilise cette approche pour optimiser les CAM disponibles sur le marché, par exemple Enhertu®, l’entreprise travaille activement au développement de deux CAM à l’interne qui utilisent ses anticorps monoclonaux à propriété exclusive pour cibler deux protéines de surface cellulaire spécifiques aux tumeurs et des charges médicamenteuses. De plus, Defence collabore en partenariat avec Orano, une société multinationale de renommée mondiale, pour développer la nouvelle génération des radio-immunoconjugués utilisant la technologie de ciblage intracellulaire Accum® de Defence afin de fournir les meilleurs traitements CAM distinctifs de leur catégorie.

Vaccins à base de protéines et de cellules ciblant le cancer

Bien que les CAM représentent d’excellents outils pour attaquer directement les cellules cancéreuses et les éliminer, elles sont idéales pour la lutte contre une poignée de types de cancer et n’ont pas la capacité de déclencher une réponse de mémoire durable. Ces formulaires sont la base du programme de vaccins de Defence. Defence a mis au point et testé un vaccin à double action ciblant le cancer du col de l’utérus. Dans ce contexte, le terme « double » désigne la capacité du vaccin à protéger et/ou traiter le cancer du col de l’utérus établi (ou de la tête et du cou – également induit par le VPH). Ce vaccin protéique est basé sur l’utilisation d’une protéine unique (comparativement à un mélange de 9 protéines de capside d’origine virale). Dans les modèles précliniques, Defence a démontré que le vaccin agit en synergie avec divers bloqueurs de points de contrôle immunitaires, présentant un taux de survie entre 70 et 100 %. Avec l’achèvement de toutes les études de BPL, Defence travaille activement à la fabrication du vaccin afin de lancer un essai clinique de phase I sur le traitement du cancer de la tête et du cou en 2024, seul ou en partenariat.

Un autre exemple de réussite du vaccin de Defence démontrant une fois de plus la polyvalence de la technologie Accum® est la conception du vaccin ARM, ayant recours à un type de cellules souches reprogrammées pharmacologiquement pour se comporter comme des cellules présentatrices d’antigènes. L’utilisation de ce vaccin universel en vente libre a montré un taux de guérison impressionnant (80 à 100 %) dans les modèles de lymphome à cellules T solides et de mélanome. Parallèlement à sa fabrication pour l’essai clinique de phase I cible prévu pour le premier trimestre 2024, Defence teste actuellement le vaccin contre deux maladies difficiles à traiter : les cancers du pancréas et de l’ovaire. Ce qui rend le vaccin ARM si spécial pourrait se résumer en deux points : i) son potentiel thérapeutique impressionnant, et ii) sa capacité d’adaptation au traitement de n’importe quelle tumeur solide ou liquide, à condition d’avoir accès aux échantillons de tumeurs des patients.

Le programme AccuTOXTM : une nouvelle gamme de produits thérapeutiques anticancéreux

Bien que l’objectif d’utiliser Accum® ait surtout été d’améliorer l’accumulation des biomolécules dans les cellules cibles, l’équipe de Defence a découvert que l’administration d’Accum® non conjuguée ou de ses dérivées peut exercer de puissantes propriétés anticancéreuses. Cette observation a mené à la fraction AccuTOXTM, un variant Accum® principal capable d’interrompre la croissance du lymphome, du mélanome et du cancer du col de l’utérus préétablis lorsqu’il est administré en association avec différents bloqueurs de points de contrôle immunitaires. Plus précisément, il a été démontré que l’AccuTOXTM causait des dommages à l’ADN et déclenchait une forme de mort cellulaire immunogène capable d’activer le système immunitaire en parallèle. AccuTOXTM détruit les cellules tumorales de l’intérieur vers l’extérieur et stimule une réponse immunitaire afin de protéger l’hôte contre une nouvelle croissance de la tumeur. La fabrication étant entièrement terminée, la demande de la DNR est prévue au quatrième trimestre 2023 pour commencer un essai clinique de phase I sur le traitement d’un ensemble de tumeurs solides à l’hôpital City of Hope National Medical Center et à l’Institut de recherche Beckman.         

Surmonter la résistance aux médicaments avec Accum (Drug the Undruggable®)

Defence Therapeutics® est très près de points d’inflexion très importants. Sa gamme de produits est bien positionnée pour prévenir le cancer et/ou améliorer l’efficacité de n’importe quel biomédicament conçu pour traiter le cancer. Grâce à tous ces produits et à son programme actif sur les vaccins à ARNm contre le cancer, Defence se trouve en position solide pour apporter de véritables changements en aidant à réduire le taux de mortalité attribuable au cancer. Defence concentre et dirige son leadership contre l’un des plus grands ennemis de l’humanité : le cancer.  

D’après la firme Market.us, le marché mondial de l’oncologie était évalué à 208 milliards USD en 2022 et devrait atteindre 628 milliards USD d’ici la fin 2032, enregistrant un TCAC de 12 % au cours de la décennie. 

 

À propos de Defence :

Defence Therapeutics est une entreprise de biotechnologie cotée en bourse œuvrant à la mise au point de vaccins et de produits de CAM de prochaine génération grâce à sa plateforme à propriété exclusive. Au cœur de la plateforme de Defence Therapeutics se trouve la technologie ACCUMTM, qui permet la délivrance haute précision d’antigènes vaccinants ou de CAM dans leur forme intacte aux cellules cibles. Il en résulte une efficacité et une puissance augmentées pour lutter contre des pathologies invalidantes comme le cancer et les maladies infectieuses.

Pour plus d’information :

Sébastien Plouffe, président-directeur général

T : 514 947-2272
Splouffe@defencetherapeutics.com
www.defencetherapeutics.com

Mise en garde concernant les informations « prospectives »

Ce communiqué comprend certaines déclarations qui peuvent être considérées comme des « déclarations prospectives ». Toutes les déclarations dans le présent communiqué, en dehors des énoncés de faits historiques, qui portent sur des événements ou des développements que la Société s’attend à voir se produire, sont des déclarations prospectives. Les déclarations prospectives sont des énoncés qui ne sont pas des faits historiques et qui sont généralement, mais pas toujours, identifiées par les mots « prévoit », « planifie », « anticipe », « croit », « compte », « estime », « projette », « potentiel » et d’autres expressions similaires, ou des événements ou conditions qui « vont », « pourraient », « peuvent » ou « devraient » arriver. Bien que la Société considère que les attentes exprimées dans de telles déclarations prospectives se fondent sur des hypothèses raisonnables, celles-ci ne garantissent pas la performance future et les résultats réels peuvent différer considérablement de ceux présentés dans les déclarations prospectives. Les facteurs qui pourraient mener à des résultats réels considérablement différents de ceux présentés dans les déclarations prospectives comprennent des mesures réglementaires, les prix du marché et la disponibilité continue de capitaux et du financement, ainsi que les conditions générales économiques, commerciales ou du marché. Les investisseurs sont avertis que de telles déclarations ne sont aucunement des garanties de performance future et que les résultats ou développements réels peuvent différer considérablement de ceux projetés dans les déclarations prospectives. Les déclarations prospectives se basent sur les croyances, les estimations et les opinions de la direction de la Société à la date de publication des déclarations prospectives. Sauf dans les cas où les lois applicables en matière de valeurs mobilières l’exigent, la Société n’est sous aucune obligation de mettre à jour ces déclarations prospectives lors du changement des croyances, estimations ou opinions de la direction ou d’autres facteurs. Ni la CSE, ni l’autorité de régulation du marché, tel que ce terme est défini dans les politiques de la CSE, n’accepte de responsabilité quant à la justesse ou à l’exactitude du présent communiqué de presse.